© 2023 Francis Angeletti - web Designer Tess Domitile

Y A D'LA JOIE

Le 14 juin 1940 le drapeau à croix gammée flotte sur la tour Eiffel. Paris subit l'occupation allemande jusqu’au 24 août 1944. Tandis que la France traverse le plus grand drame de son histoire, les chansonniers sont applaudis, les cabarets font salle comble, les grands restaurants de renom affichent complet les maisons closes fleurissent pour le plus grand plaisir de l’occupant. On se divertit comme on peut. Pour les autres c’est la pénurie avec les files d’attente interminables devant les magasins. C’est le quotidien des français avec les tickets de rationnement, le tabac sans tabac, le sucre qui ne sucre pas et les jours sans viande. Seule résiste la jeunesse qui crie sa révolte en écoutant du jazz et en s'habillant avec extravagance. Ce sont les zazous.
Y'a d'la joie raconte la vie de cette jeunesse qui se débrouille tant bien que mal, parfois héroïque, trop souvent inconsciente. Elle va traverser l’occupation dans l’ombre. Je vais vous raconter la vie de ces jeunes gens, leurs anecdotes, leurs mésaventures, leurs amourettes, leurs histoires, celles que l’on ne raconte pas dans les livres. Pour certaines, c’est un enfant de la guerre d’un père allemand et pour certains d'une mère américaine. Ce roman réunit deux générations avec leurs secrets. Suite à la rencontre fortuite à l’Université de deux de ces enfants de la guerre, Armand et Maryline vont marcher sur les pas de leurs parents souvent dans la joie, mais aussi dans les larmes. Ils gagneront la guerre de l’oubli et ils construiront un monde de paix et d'amour.

 

Parution :        A paraître